Les Places d’Or, c’est 15 éditions qui confortent un statut de salon exclusif et exceptionnel. Le salon célèbre son quart d’existence en mettant en valeur les liens entre les métiers d’arts et les industries du packaging. Des ateliers sont proposés aux visiteurs désireux de découvrir des artisans d’art. L’initiative confirme l’approche artistique de l’exposition qui conclut son 25ème anniversaire sur une note positive.

BORMIOLI LUIGI RÉPOND AUX NOUVELLES EXIGENCES DU MARCHÉ AVEC DEUX SOLUTIONS ANTI-UV

La verrerie de Parme mise sur des technologies permettant de garantir un effet barrière sans nuire à l’esthétique de la flaconnerie pour parfums et cosmétiques.

Parme, janvier 2020 – Un procédé de laquage incolore et un système filtrant introduit directement dans la recette du verre : ce sont les deux solutions prévues par Bormioli Luigi, leader dans la production de flacons haut de gamme pour la parfumerie, afin de doter ces derniers d’une protection anti-UV sans en compromettre l’esthétique.

Ces deux technologies ont été conçues afin de remédier aux problèmes d’instabilité des parfums et des crèmes causés par l’exposition à la lumière : des problèmes de plus en plus fréquents en raison de la présence accrue sur le marché de produits à base de substances naturelles, qui se traduisent habituellement par une variation de la couleur (jaunissement) ou une altération de l’odeur.

Le laquage incolore anti-UV, dont les pigments sont capables de filtrer la lumière, est une première solution « ready to go » développée pour faire face à ces inconvénients : ce procédé a déjà été adopté par Bormioli Luigi, en seconde transformation, pour la production de nombreux flacons. Les flacons traités avec le laquage incolore présentent l’avantage de conserver la transparence du verre, contrairement à ce qui se passe avec des solutions plus banales, comme l’utilisation de verres colorés dans la masse ou les laquages colorés couvrants.

Le projet d’un système filtrant anti-UV incorporé dans la recette du verre, que la verrerie est en train de mettre au point, va au-delà : il crée un effet barrière dans la matière sans pour autant introduire de nouvelles couches, pour le plus grand profit de l’esthétique et en particulier de la couleur. Ce résultat peut être obtenu grâce à l’ajout de composants inorganiques aux oxydes standard du verre ; le dosage nécessaire étant calibré en fonction de l’épaisseur du verre, l’effet devra être étudié sur le produit spécifique.

Pour avoir un retour sur l’efficacité de ce nouveau procédé, Bormioli Luigi a mis au point un système de validation du filtre basé sur le Sun Test, une simulation accélérée de l’exposition à la lumière qui reproduit la puissance du soleil de midi, en refaisant sur 24 à 48 heures ce qui, dans la nature, se produit en environ 3 ans : ce test est en mesure de fournir un retour d’information sur la capacité filtrante du verre en seulement deux jours maximum.

Cet innovant filtre anti-UV est également compatible avec des articles exigeant l’utilisation de verre PCR. Il n’entraîne en outre aucune limite de décoration ni aucune condition spécifique de recyclage.

 

Pour d’autres informations :  info@bormioliluigi.it